Ancre saison 16/17 en 2017

  • Are we not drawn onward to new era

    Are we not drawn onward to new era

    Comme son titre, Are we not drawn onward to new erA est un palindrome : une pièce composée de deux parties qui se reflètent l’une l’autre et qui peut être lue dans les deux sens. à nouveau, les artistes gantois bousculent les codes du théâtre en y amenant mouvement chorégraphié, vidéo et musique live. Se pose ici la question de l’(ir)réversibilité des actions. Dans sa quête effrénée du progrès, l’Homme a modifié de manière dramatique le monde dans lequel il vit. Est-il encore possible de faire marche arrière ? La planète continuera-t-elle d’exister après nous ? Une métaphore poétique et politique de ce moment crucial de l’histoire de l’Humanité !

  • La vedette du quartier

    La vedette du quartier

    1977, Riton a 13 ans. Au désespoir de sa mère, il est choisi pour tourner dans Préparez vos mouchoirs de Bertrand Blier avec Patrick Dewaere et Gérard Depardieu. La scène où il finit dans le lit de Carole Laure fera de lui la star du quartier. Fort de cette nouvelle notoriété, il quitte alors l’école et tente sa chance pour devenir acteur à Paris. Entre sorties, petits boulots, castings, c’est le Paris des années 80 qu’il découvre aux côtés des vedettes de l’époque. Mais le rêve initial a du mal à atteindre la réalité.

  • Après nous les mouches

    Après nous les mouches

    Avec sa douce folie et son humour, Stéphane vous emmène sur les traces de ceux qui l'ont construite pour s'amuser de ce qui nous terrasse, pour rendre à la mort sa place royale et lui tirer sa révérence. Pour s'émerveiller de la vie et de sa magie aussi. Entre transmission, initiation, chocs et fin de vie… Un voyage à travers les générations, où la vie et la mort s’enlacent, et où fantômes et pingouins dansent une valse endiablée.

  • Saison 1

    Saison 1

    La troublante Florence Minder nous raconte cette histoire (son histoire ?) complètement dingue ! Est-ce le récit d’une femme qui vit l’enfer dans la jungle ? Ou celui d'une touriste si anesthésiée par l’ennui qu’elle fantasme sur des aventures violentes et charnelles ? Notre imaginaire est-il notre premier outil de survie ? Avec humour, SAISON 1 exploite les codes de la série TV et se demande où commence la réalité et où s'arrête la fiction...

  • Surexposée

    Surexposée

    Lors d’une conférence satirique, trois comédiens retracent le parcours artistique de Marguerite et interprètent les facettes de sa personnalité : l’éternelle persécutée, la radicale revancharde, la gourde bienheureuse qui admet ses erreurs… 15 ans d’acharnement, de passion, de douleur et toujours pas de reconnaissance ! Vaut-il la peine de continuer ? Pour trancher, le public déambule dans l’exposition qui restitue ses créations via des vidéos, photos, notes et installations plastiques… à vous de juger !

  • Patrick forever

    Patrick forever

    Diane Foudrignier nous raconte cette rencontre improbable qui amène à une demande en mariage, aux préparatifs et à l’alliance avec 5 diamants. Le grand amour, le tralala, les matins joyeux, les jolies chansons, la pluie des coïncidences, et puis… la maladie. Elle débarque comme un animal sauvage au milieu de la fête. Alors ramener la robe de mariée au magasin. Et les chaussures dorées aussi. Reste les photos, courriers, sms et petits bouts de papier… seuls souvenirs de cette sublime histoire d’amour !

  • Et vivre était sublime

    Et vivre était sublime

    « Depuis mes 16 ans, je mets les textes dont je tombe amoureux dans une boîte à chaussures. Je suis tombé amoureux à plusieurs reprises : Rilke, Céline, Raymond Carver, Albert Cohen… Un soir, j’ai rencontré Mathieu. Il avait gardé dans sa guitare tous les disques dont il était tombé amoureux : Bob Dylan, Frank Sinatra, Gainsbourg, Radiohead… On a parlé dans un bistrot. Je l’ai trouvé très beau. Il m’a trouvé très vieux. Mais nous avons décidé de fusionner nos deux histoires d’amour. D’en faire un beau mélange. Et ça m’a donné envie de sourire à nouveau. Voilà comment les choses ont commencé. Et je vous invite à nous suivre d’un geste bleu. Et j’aime déjà cette fille dans le public. Et vivre était sublime. »

  • Fight Night

    Fight Night

    Dans Fight Night, c'est vous, spectateurs, qui contrôlez la situation ! Sur scène, cinq acteurs à départager. Lequel ira jusqu'au monologue final ? A vous de décider ! Bien sûr, les comédiens essaieront d’influencer vos choix et de vous rendre corruptibles. Il y aura, comme dans toute élection démocratique, des sondages, des coalitions, des campagnes, des débats, des referendums… le Collectif Ontroerend Goed fera tout pour que le meilleur… ne gagne pas ! Un spectacle interactif qui questionne la pertinence de la démocratie participative et la tyrannie de la majorité. Pourquoi sommes-nous si attachés à nos institutions démocratiques ? Où se situe la frontière entre démocratie et autocratie ? Un vrai débat sociétal qui, par le rire et la dérision, bousculera nos tabous les plus profondément ancrés.

  • Laïka

    Laïka

    Un homme, Jésus revenu sur terre, rentre chez lui après une journée extraordinaire. Il explique à Pierre, son colocataire, ce qu’il a vu et surtout ce qu’il a raconté aux gens du bar, ceux qui ne sortent plus et ignorent tout du monde extérieur. Par sa fenêtre, ce pauvre Christ observe notre humanité : un clochard immigré, une prostituée sur le parking du supermarché, une voisine à la tête embrouillée… Les portraits s’enchaînent et de petits miracles se dessinent. De l’ironie à la farce, de la satire politique à la réalité crue, Ascanio Celestini et David Murgia (accompagné de l'accordéoniste Maurice Blanchy) nous emmènent dans un monde engagé, peuplé de personnages attachants. Et s’il y avait quelque chose de divin dans tous ces êtres humains ?

  • Blockbuster

    Blockbuster

    Brad Pitt en chômeur sexy, Sean Penn en justicier wallon, Julia Roberts dans la peau d’une journaliste d’investigation… Blockbuster est un mashup, le montage titanesque de 1400 séquences tirées de 144 films cultes du cinéma hollywoodien. Résultat : une comédie parodique qui dénonce les dérives de notre société ultralibérale et la révolte des citoyens face à l’austérité et ses inégalités. Sous nos yeux ébahis, les excellents comédiens du Collectif MENSUEL (Le Mensuel, L’Homme qui valait 35 milliards…) assurent la bande son entre bruitages, doublages et musique live. Une incroyable performance où l’humour se conçoit comme un instrument de contestation sociale !

  • Myzo! Les djinns au fond des caves

    Myzo! Les djinns au fond des caves

    Comment grandir quand on est envahi(e) de clichés, quand l'histoire qu'on nous transmet n'est que celle d'une petite partie de l'humanité ? Bienvenue dans le monde de Myzo, une petite fille misogyne qui se prend pour un garçon et porte un postiche de barbe. Un jour, elle descend dans la cave de son immeuble et y rencontre deux Djinns, L’Ancêtre et la Simone, qui vont jouer pour elle mille et un récits libérateurs. Avec eux, Myzo deviendra la reine des Amazones, montera à la tribune aux côtés d’Olympe de Gouges et sillonnera le Grand Canyon avec Thelma et Louise. Une épopée à travers la grande Histoire des femmes, ces héroïnes rebelles et indomptées… Accrochez-vous !

  • Obsolète

    Obsolète

    Alice, Marie et Hervé culpabilisent. Chaque jour, ils entendent que le monde va mal : la planète se réchauffe, on ingurgite plus de pesticides que de vitamines, l’écart entre riches et pauvres ne fait que s’accentuer… Leur réaction? Trier les déchets, consommer bio et signer des pétitions sur Avaaz, tout en achetant parfois un jeans délavé au Bangladesh ou en mangeant des sushis au thon industriel ! Ici, pas de leçon de morale, mais une bonne dose d’humour et de dérision face aux petits arrangements que chacun (eux les premiers !) fait avec sa conscience. Et s’ils faisaient un bond dans un futur où nos prévisions apocalyptiques se seraient réalisées ? Survivraient-ils dans ce monde obsolète ?

  • Lettre à D., histoire d'un amour

    Lettre à D., histoire d'un amour

    Cette lettre, le philosophe André Gorz l’a écrite à sa femme, Dorine. Une sublime déclaration comme une rétrospective de leur vie d’amants, d’âmes sœurs : l’histoire d’un amour. Avec force et tendresse, il retrace ce demi-siècle de relation et nous plonge dans leur intimité, nous faisant pleurer parfois, sourire souvent. Quelques mois plus tard, ne pouvant concevoir que l’un survive à l’autre, ils se suicideront ensemble. Dans ce seul en scène épuré, le comédien anversois Dirk Roofthooft (Le Coupeur d’eau) donne chair à ce texte tendre et authentique, loin de tout romantisme de pacotille, et nous raconte avec justesse et passion cet amour qui veut résister à la mort.

  • Ceux que j'ai rencontrés ne m'ont peut être pas vu

    Ceux que j'ai rencontrés ne m'ont peut être pas vu

    A travers le vécu d’une jeune femme qui, à l’image de tant d’autres, a un jour tout quitté pour rejoindre l’Eldorado Europe, le spectacle nous fait vivre la traversée de ces êtres privés du droit de vivre. Quelle humanité reste-t-il sur notre continent en matière de politique migratoire ? Le Nimis Groupe décortique avec piquant les rouages d’entrée sur le territoire, et le rire se fait jaune à l’écoute du discours des dirigeants qui nous éclaire sur les véritables enjeux économiques de l’Europe… Porté par une énergie collective qui flirte avec le surréalisme de situations pourtant vécues, un spectacle incisif qui replace l’humain au centre du débat !

  • Il dolce domani

    Il dolce domani

    C’est le film Amour de Michael Haneke avec ses « vieux acteurs » qui a inspiré les deux chorégraphes Lisa Da Boit et Céline Curvers. Dans une salle de bal, une femme et quatre hommes se retrouvent après de longues années. Les souvenirs ressurgissent. Leurs histoires sont liées… Un secret enfoui ? Un deuil ? Un amour passionnel jamais vécu ? Entre élans et failles, entre force et fragilité, Il Dolce Domani est une ode au temps qui passe, un voyage à travers les ombres et lumières de l’existence. Sur une musique de Thomas Barrière, les tableaux se succèdent et une danse viscérale et sensible prend corps.

    Calendrier