Services

Prêt

Prêt

Les usagers de la bibliothèque peuvent emprunter 5 ouvrages (livres et livres audio), pour une durée de 4 semaines, dans chacune des sections de l'institution.

Il est également possible d'emprunter 1 DVD pour une durée de 2 semaines en plus des 5 ouvrages.

En cas retard, une amende de 0.50€ (1€ pour les DVD) par ouvrage et par semaine de retard sera demandée

Prêt inter-bibliothèques

Prêt inter-bibliothèques

Les usagers peuvent demander en prêt un ouvrage disponible dans une autre bibliothèque publique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, soit :

  • en renseignant l'ouvrage souhaité via le formulaire disponible à la bibliothèque
  • en utilisant le portail Samarcande
Le prêt inter-bibliothèques est consentit pour une durée stricte de 4 semaines avec un maximum de 5 ouvrages empruntés.

Prêt de liseuses

Prêt de liseuses

La bibliothèque met à disposition de ses lecteurs plusieurs liseuses préchargées avec plus de 300 ouvrages gratuits ou issus du domaine public.

Sur présentation du passeport lecture et selon les conditions habituelles de prêt, les usagers du réseau pourront donc emprunter une liseuse pour une durée de 28 jours. Le prêt est gratuit et sans caution. En cas de dommages, l’utilisateur devra rembourser l’appareil.

Lirtuel

Lirtuel

Les usagers de la bibliothèque (en ordre cotisation) ont la possibilité de s'inscrire sur le portail Lirtuel.

Une fois l'inscription validée par l'équipe de la bibliothèque, il est possible d'emprunter gratuitement jusqu'à 4 livres numériques pour une durée de 30 jours parmi une sélection de nombreuses nouveautés.

Photocopies et numérisation

Photocopies et numérisation

Les usagers ont la possibilité de photocopier des documents en salle de lecture (niveau -1) au tarif suivant :

  • A4 noir et blanc - 0,10€
  • A3 noir et blanc - 0,20€
  • A4 couleur - 0,20€
  • A3 couleur - 0,40€

Il est également possible de numériser gratuitement à destination d'une adresse Email.

L'espace public numérique

Prévu dans le plan de réaménagement de la bibliothèque de l’Université du Travail, l’Espace Public Numérique (EPN) s’est ouvert le 11 février 2008.

Le but premier de cet espace est la réduction de la « fracture numérique » en offrant un accès Internet gratuit à toute personne n’ayant pas sa connexion personnelle.

21 PC sont à la disposition des citoyens. Certains filtres sont en place et empêchent les utilisateurs d’être déviés sur des sites dits « à caractère sensible ».

Cet espace est également utilisé comme lieu de formation pour les lecteurs (ateliers de recherche documentaire sur internet par exemple et formations diverses).

Différents outils sont proposés :

  • Navigation Web (avec filtres sur jeux, sites sensibles, en privilégiant la recherche)
  • Possibilité d’utiliser des outils de bureautique (logiciels libres).
  • Accueil d’outils destinés à l’e-learning (Campus Numérique de l’UT)
  • Impression de documents et sauvegarde sur clé USB.
  • Accès au catalogue de la bibliothèque, avec mise en valeur du catalogue des revues (électroniques ou pas) et liens vers d’autres catalogues.

Wi-Fi

Wi-Fi

Au sein de la bibliothèque deux accès Wi-Fi sont à votre disposition: Eduroam, réservé aux étudiants et professeurs d'un établissement d'enseignement supérieur et Mercator, accessible aux usagers de la bibliothèque qui ne disposent pas d'accès à Eduroam.

Quelques conditions pour vous connecter au réseau "Mercator" :
  • Être inscrit à la bibliothèque
  • Être majeur (18 ans)
  • Avoir pris connaissance et accepter la charte d'utilisation du réseau sans fil "Mercator"

Vous obtiendrez vos identifiants sur demande au comptoir de prêt de la section adultes, en salle de lecture et à l'espace public numérique où l'ensemble des conditions d'accès seront communiquées.


Patrimoine

Le patrimoine de la bibliothèque de l'UT peut se révéler insolite pour quiconque pense que des collections patrimoniales se doivent d'être constituées de livres précieux et très anciens. Nul doute pourtant que certains des ouvrages conservés dans la bibliothèque soient remarquables, mais ces collections se distinguent avant tout par leur valeur de témoignage sur l'éducation ouvrière et technique au début du 20e siècle, sur les conditions économiques et sociales à partir du 19e siècle ou encore sur l'histoire régionale.

La diversité des ouvrages conservés témoigne de l'ambition de l'UT d'établir des ponts entre le monde du travail et la sphère des savoirs de toute nature. En effet dès le début du 20e siècle, la bibliothèque avait pour mission d'offrir aux futurs techniciens, ouvriers qualifiés, employés ou ingénieurs industriels un prolongement éducatif et culturel à leur formation. La culture, telle que promue par les responsables de l'UT, s'étendait aux sciences et techniques. Les ouvrages sur les technologies et les métiers occupent dailleurs une place importante dans les collections anciennes.Les préoccupations économiques et sociales vinrent naturellement se greffer aux questions techniques et industrielles. Ce qui conduisit à la mise sur pied en 1930 d'une bibliothèque vouée à l'information économique et sociale. Si celle-ci interrompit ses activités dans les années 50, son fonds constitué à partir de la collection du sociologue belge Guillaume de Greef est toujours consultable en nos locaux.

Pour être complet, il faut signaler le fonds du maître imprimeur Fernand Smal et un fonds de documentation régionale qui vient rappeler à bon escient l'intégration de la bibliothèque et de l'université du travail dans la ville et le pays de Charleroi.

Fonds ancien

Fonds ancien

Le fonds ancien comprend essentiellement des ouvrages et périodiques acquis par la bibliothèque pendant les premières décennies du 20e siècle. Une petite partie des ouvrages provient de dons divers. Ce fonds d’environ 20.000 documents comporte peu d’ouvrages antérieurs au 19e siècle. Il se présente avant tout comme le témoin d’une bibliothèque d’éducation ouvrière de la première moitié du 20e siècle.

En ce début de 20e siècle, les promoteurs de l’Université du Travail voient dans la bibliothèque un prolongement de l’école. La bibliothèque développe dès lors une collection à l’usage des élèves de l’enseignement technique et professionnel, des étudiants poursuivant des études industrielles supérieures ainsi que de leurs professeurs. Dans le même esprit, la bibliothèque s’ouvre au public extérieur : anciens élèves, ouvriers, techniciens, employés souhaitant parfaire leur formation.

Cette collection montre aussi le souci des premiers dirigeants de l’école de rencontrer au mieux les objectifs d’éducation complète. Ne pas se limiter à la formation technique et professionnelle, mais également assurer une éducation morale et sociale des élèves, tels sont les mots d’ordre de l’Université du Travail.

Pour Paul Pastur, premier président et co-fondateur de l’Université du Travail, la bibliothèque doit également être, en sus de sa mission éducative, un outil culturel. Une culture, qui dans l’esprit de Paul Pastur, est empreinte d’une dimension morale : elle permet aux ouvriers de s’élever intellectuellement et socialement. De manière plus pragmatique, l’initiation à la beauté artistique peut sensibiliser les futurs ouvriers à l’importance du travail bien fait.

Le volet éducatif et culturel comprend des manuels scolaires, des traités et des ouvrages de vulgarisation sur les disciplines les plus diverses : histoire, économie sociale et politique, pédagogie, arts appliqués et Beaux-arts, études sociales, droit, littérature, morale, hygiène,…

Le volet technique et scientifique est particulièrement riche dans les matières industrielles : sidérurgie, exploitation des charbonnages, électrotechnique, etc.Les métiers artisanaux ne sont pas oubliés (L’Université du Travail a depuis sa création organisé de nombreuses sections pour l’apprentissage des métiers artisanaux).

Le fonds ancien, à caractère généraliste, comprend des livres relativement récents (jusqu'en 1950) mais qui par leur intérêt historique ou leur rareté ont acquis une valeur patrimoniale. Il témoigne de manière indiscutable de la diversité des centres d’intérêt de l’enseignement donné à l’UT durant ces cent dernières années.

Fonds De Greef

Orienté surtout vers les questions économiques et sociales, ce fonds d'environ 5000 volumes a été constitué à partir de la bibliothèque personnelle du sociologue belge Guillaume De Greef (1842-1924). Il a ensuite été complété par des ouvrages et périodiques dans ces matières jusque dans les années 1950.

Fonds Smal

Fonds Smal
Regroupe environ 2000 documents légués en 1975 par Fernand Smal, chef d'atelier d'imprimerie. Les thèmes les plus abordés sont : l'imprimerie, les arts graphiques et la bibliophilie.

Fonds régional

2000 livres et brochures dressent un panorama du pays de Charleroi et des régions environnantes. Ce fonds ne vise pas à l'exhaustivité mais offre à tout public intéressé l'occasion de mieux connaître les particularités et richesses parfois insoupçonnées de notre région.

La région s’y découvre sous les angles les plus divers : histoire locale, industrie, urbanisme, questions économiques et sociales, folklore, tourisme, arts,personnalités marquantes, etc. Certains écrivains se sont fait à travers leur oeuvre les porte-parole de leur région ou plus simplement ont contribué à la renommée culturelle de celle-ci, d'autres encore ont imprégné leur oeuvre de sensibilité régionale.

C'est pourquoi, une sélection d'oeuvres littéraires d’auteurs représentatifs de notre région a été intégrée dans ce fonds. Y figurent notamment des textes dialectaux, des écrits régionalistes et des anciennes éditions d'auteurs renommés (Jules Destrée, Maurice Des Ombiaux, etc.).

Quelques livres sur l’histoire du Hainaut et de la wallonie élargissent le point de vue. Des documents historiques sur le mouvement wallon sont également consultables.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
2
3
5
6
8
9
10
11
13
15
17
18
19
21
22
23
24